Stages de Sylvothérapie et Yoga

Corine Moriou

PROFESSEURE DE YOGA – SYLVOTHÉRAPEUTE – CONFÉRENCIERE

Se ressourcer dans les bras des arbres

J’ai testé 12 types de yoga : Quel cours choisir en 2021 ?

Corine Moriou Sylvo Yoga

Du Hatha yoga, le yoga traditionnel, découlent une dizaine de types de yoga. J’ai testé les différents styles de yoga pour parfaire mon enseignement. Ainsi, je peux mieux vous orienter au milieu de cette offre pléthorique… et parfois décourageante. N’hésitez pas à comparer plusieurs séances et professeurs. Votre intuition et votre ressenti vous guideront vers le cours adapté à vos besoins !

Quel est le type de yoga le mieux susceptible de correspondre à vos attentes ? Professeur de Hatha Yoga, voici mon éclairage personnel, car j’ai testé plusieurs fois tous les types de yoga présentés dans cet article en France et à l’étranger avec différents professeurs. Grand Reporter, et par définition curieuse, je me suis lancée dans une enquête « terrain » sur plusieurs années. Parfois seule, parfois accompagnée d’un ou d’une ami (e) que je remercie pour leur complicité. Le Hatha Yoga m’a semblé être le type de yoga le mieux adapté à mes souhaits et à mon évolution personnelle et spirituelle. Le Hatha Yoga est le yoga traditionnel duquel découlent de nombreux autres types de yoga. Lorsque j’ai désiré suivre une formation de professeur de yoga, je me suis tout naturellement tournée vers la FFHY, la Fédération Française de Hatha Yoga. Un cursus de quatre années qui a insidieusement transformé mon chemin de vie. Avec à la clé un mémoire sur le thème Yamas et Niyamas dans l’entreprise, les valeurs morales selon Patanjali.

Hatha Yoga

Shri T. Krishnamacharya, professeur et philosophe indien (1888/1989), a formé de grands yogis de notre époque : Shri K. Pattabhi Jois, son fils T.K.V Desikachar, B.K.S Iyengar, qui ont ensuite développé leur propre forme de yoga et école. Il est l’inspirateur du Hatha Yoga qui est le yoga le plus ancien et traditionnel, car il a été codifié en Inde par Patanjali environ cinq siècles avant Jésus-Christ. Le Hatha Yoga relie l’esprit, le corps, le cœur et l’âme. Un cours de Hatha Yoga est très complet, car il est composé de postures (asanas), plus ou moins difficiles, accompagnées de la respiration, favorisant la souplesse et la détente. La salutation au soleil effectuée tous les jours délivre du mal de dos ! Le contrôle du souffle (pranayama), la concentration (dharana), la relaxation et la méditation (dhyana) font évoluer l’élève vers la paix du mental, la sérénité. La recherche de l’éveil (samadhi) reste une quête propre à chacun, limitée dans nos vies citadines. Le rythme est lent, mais les postures tenues plusieurs minutes n’en sont pas moins intenses. Méditer dans la posture de l’arbre, de la chandelle ou de la charrue vous permettra de contacter la part de spiritualité qu’il y a en vous. Le Hatha Yoga est accessible à tous, et les pratiquants ont le bonheur de progresser à tout âge. Le professeur de Hatha Yoga qui s’est formé à la FFHY (4 années de formation) offre un gage de sérieux et sait adapter ses recommandations selon le niveau de chaque élève.  A noter que le stretching s’est inspiré du Hatha Yoga.

Ashtanga Yoga

Développé par Shri K. Pattabhi Jois, ce yoga très dynamique est basé sur six séries de postures enchaînées avec le souffle. A l’origine, L’Ashtanga Yoga avait été mis au point pour les jeunes hommes jusqu’à 25 ans qui devaient s’entraîner pour partir à la guerre. On parle de posture du guerrier I, II, III. C’est tout un programme  ! Aussi ce yoga attire autant les hommes que les femmes. Le pratiquant passe rapidement d’une posture à l’autre, parfois avec des petits sauts et garde certaines postures (par exemple, chien tête en bas) en se concentrant sur Ujjayi, une respiration rendue sonore par une contraction du fond de la gorge. L’élève n’a pas le temps de laisser son mental dériver. Il fait alors trois à cinq respirations, selon la recommandation de son enseignant. De manière idéale, il faudrait que les professeurs décortiquent les postures pour que les élèves ne fassent pas n’importe quoi, voire se fassent mal. Cette discipline a le mérite de renforcer la musculature et la souplesse, mais l’aspect répétitif des séries peut lasser. Toutefois, il y a quatre niveaux qui engagent l’élève à évoluer dans sa pratique. Il convient d’avoir une excellente condition physique.

Vinyasa Yoga

Le Vinyasa Yoga, connu aussi sous le nom de Hatha Flow, consiste à enchaîner les postures de manière fluide en étant guidé par sa respiration. Il est issu de l’Ashtanga Yoga, mais il est plus libre et créatif, car il n’impose pas des séries de postures dans un ordre précis. Les professeurs en formation d’Ashtanga proposent souvent du Vinyasa, car ils se sentent moins enfermés dans un protocole. Le Vinyasa suppose d’avoir envie de se dépenser et de transpirer, car le rythme est soutenu. Il est recherché notamment par de jeunes élèves qui peuvent y voir une forme de gymnastique « tendance » ou de chorégraphie rapide en musique. Car vous l’avez compris : aujourd’hui, on ne fait plus de l’aérobic, mais du yoga !

Viniyoga

Il ne faut pas confondre le Vinyasa Yoga et le Viniyoga, nettement plus doux et lent que le premier type de yoga.

Le Viniyoga a pour origine l’enseignement de Sri Krishnamacharya dont le principe majeur était « Ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au yoga, mais le yoga qui doit être ajusté à chaque personne ». Relayé par son fils TKV Desikachar, il pose les bases de l’enseignement du Viniyoga tels que nous le connaissons aujourd’hui.

« Le Viniyoga est l’adaptation appropriée des outils holistiques du yoga tels que Asanas, Pranayama, chants, prières et rituels, pour répondre aux besoins des individus en respectant les différences d’âge, de culture, de religion, de philosophie, de profession, de physiques, de santé et d’états émotionnels qui définissent chaque pratiquant. »

TKV Desikachar

Le Viniyoga attache une grande importance au souffle qui accompagne chaque asana. Il est bien adapté à des cours individuels où les problèmes spécifiques de la personne sont pris en compte selon un programme adapté.C’est l’apparition du yoga thérapeutique.En cours collectif, le rythme est plutôt lent et permet notamment à des débutants ou des seniors de pratiquer en douceur. Ce yoga se démarque des modes actuelles et est peu répandu dans les studios de yoga. Pourtant, il est basé sur un enseignement rigoureux que certains pourront considérer trop strict. A tort !

Iyengar Yoga

Du nom de son concepteur indien B.K.S Iyengar, décédé en 2014, ce yoga est très précis dans l’alignement des différentes parties du corps. Un peu comme la danse classique ! Il permet de comprendre les placements des jambes, du bassin, des pieds… On démarre ainsi le yoga avec des bases solides. Iyengar corrige les mauvaises habitudes de placements, améliore la souplesse et l’endurance. Il est bien adapté aux occidentaux qui n’ont pas la même fluidité que les Indiens… Iyengar emploie des supports (sangles, briques, couvertures, cordes, traversins…) qui facilitent la prise des postures. Un bon professeur doit laisser le temps à ses élèves de rester dans les asanas afin d’apaiser son mental. Sinon, à peine le matos mis en place, il faut déjà passer à une autre posture. On aime la posture tête en bas contre un mur, attaché avec des cordes. L’afflux de sang au cerveau procure un véritable bien-être. Il existe aussi Iyengar à visée thérapeutique auquel rend hommage Stephane Haskell dans son film Debout suite à une hernie de la queue de cheval qui le paralysait. Ses séances thérapeutiques l’ont sauvé de la douleur et du malheur. A présent, il marche et témoigne de son expérience dans des festivals de yoga.

Kundalini Yoga

Le Kundalini Yoga puise sa source auprès de Swami Vivekananda, puis il a été transmis au plus grand nombre par Yogi Bhajan qui démarra son enseignement pendant la période hippie en Californie. La Kundalini désigne une énergie primordiale au niveau de la colonne vertébrale, au centre de la moelle épinière, qui peut serpenter du sacrum jusqu’au sommet de la tête. Un cours de Kundalini Yoga vise à éveiller cette énergie, à la maîtriser et ainsi à faire grandir sa conscience vers la voie de l’éveil. La séance est composée de postures dynamiques à un rythme soutenu qu’il faut répéter un grand nombre de fois. Il y a aussi des techniques du souffle et des récitations de mantra. Ce yoga est adapté à des élèves en bonne condition physique. Parfois relié au tantrisme, il suppose avoir toute confiance dans son professeur.

Yin Yoga

Inspiré par Paulie Zink, professeur d’arts martiaux et de Tao Yoga, Paul Grilley, puis Biff Mithoefer ont développé le Yin Yoga. Le Yin Yoga est un yoga lent où les poses sont tenues plusieurs minutes, parfois 5, 10 ou 20 minutes. Pas toujours facile ! Aussi les postures sont-elles moins nombreuses que dans un autre type de cours. Au moyen si possible de couvertures, de briques, de polochons, le pratiquant s’installe confortablement dans la posture. Il est en général allongé, incliné à 45 degrés, ou en posture inversée. Le Yin Yoga vise à cultiver le silence intérieur; il favorise le lâcher-prise débouchant sur des moments de méditation. C’est un excellent complément à d’autres formes plus actives de yoga. Aussi est-il logique qu’il suive un yoga dynamique et non l’inverse. Il est accessible à tous, quelque soit son expérience en yoga. Mais le débutant ne devra pas comparer ses performances à son voisin de tapis. Au risque d’être découragé… Dérivé du Yin Yoga, le Restorative Yoga tient les postures jusqu’à 20 minutes. Il apporte un véritable bien-être dans une société où l’on nous demande de faire toujours plus vite. C’est plutôt une éloge de la lenteur.  Il est conseillé aux personnes stressées souhaitant se relaxer et ajouter à ce moment une dimension spirituelle.

Acroyoga

L’Acroyoga a été labellisé par Jason Nemer et Jenny Klein en 2006 en Californie. Cette forme récente de yoga combine astucieusement les asanas, l’acrobatie, la danse et … les massages thaïlandais. L’Acroyoga se pratique à trois personnes : la base (le pratiquant en contact avec le sol), le flyer (le pratiquant qui est élevé au dessus du sol), le spotter (l’observateur qui fait des recommandations au flyer et peut le réceptionner en cas de glisse). L’Acroyoga suppose une bonne condition physique ; la force musculaire, la concentration, l’équilibre en sont les trois piliers. En général, on y accède après avoir déjà fait du yoga. Cette discipline offre les bienfaits du yoga avec en prime un aspect ludique et convivial. On peut l’aborder de manière plus douce avec le Partner Yoga qui s’effectue entre deux personnes. Les étirements peuvent procurer un délicieux massage. Et, miracle, les élèves échangent, rient, bref font connaissance. Ce qui est rarement le cas lors des cours de yoga où le professeur ne veille pas à susciter les échanges.

Fly Yoga

Mis au point par un groupe de kinésithérapeutes, le Fly Yoga donne un sentiment de légèreté. Soudain, on vole ! Installé dans un hamac ou dans un grand foulard suspendus au plafond, le pratiquant enchaîne les asanas, mais aussi des mouvements de gym et de danse de manière créative et inattendue. A la fin du cours, chacun médite lové dans son hamac. Le Fly Yoga peut être un premier apprentissage « hors-sol » avant de démarrer l’Acroyoga. Il peut être proposé dans une salle ou, mieux encore, dans la nature avec des hamacs… qui ne sont pas attachés au ciel. Pour les débutants, il est préférable de démarrer par une séance d’une heure, sans enchaîner sur une autre séance. Attention aux risques de vertige et au mal au coeur la tête en bas !

Bikram Yoga

Le Bikram Yoga a été élaboré par Bikram Choupdhury à partir du Hatha Yoga. Tous en maillot de bain ou presque… Ce yoga se pratique dans une salle humide chauffée à 40 ° avec des postures intensives qui peuvent changer toutes les 5 à 6 secondes. Bien souvent, les pratiquants sont très nombreux et un professeur juché sur un petit podium, micro près de la bouche, les encourage avec enthousiasme. A l’américaine ! La chaleur rend le corps plus souple, mais ce type de yoga peut entrainer une perte de conscience de ses limites. Il est réservé à des personnes en excellente condition physique ayant l’habitude des exercices cardio. Il y a des risques de malaises, de crampes et de déshydratation en dépit de la bouteille d’eau à portée de main. Il est totalement déconseillé aux personnes cardiaques. Une douche est indispensable à la fin d’une séance. C’est un « bon produit marketing » pour ceux qui cherchent à mincir, car on peut perdre un kilo à la fin d’une séance. Aussitôt rattrapé !

Yoga Nidra

C’est Swami Satyananda Saraswati qui, dès 1940, développa cette technique. Le Yoga Nidra se base sur des exercices respiratoires et de visualisation qui facilite un état de lâcher prise profond. Un cours de Yoga Nidra démarre par une relaxation guidée par la voix du professeur. Celui-ci demande au pratiquant de prononcer son sankalpa, une phrase courte et affirmative qui correspond à une qualité qu’il souhaite développer. Ce type de yoga touche aux sphères de l’inconscient. Il améliore le sommeil, une meilleure gestion du stress grâce à un mental plus serein. La sophrologie s’en est inspirée. Sa représentante française est Micheline Flak, une grande dame du yoga de 87 ans.

Green Yoga

Bouddha n’a-t-il pas atteint l’éveil en méditant sous un arbre ? Ce n’est pas tout à fait un hasard si l’arbre est l’une des postures préférées des yogis. Le Green Yoga est un yoga « hors les murs » qui, par définition, se pratique dans la nature. Il est notamment recherché par ceux qui vivent dans les villes, jonglent avec leur vie professionnelle, sociale et familiale. Pendant leurs vacances ou leurs week-ends, ils quittent volontiers leur studio de yoga pour s’adonner à cette discipline au grand air. Enfin, respirer ! Le Hatha Yoga est bien adapté au yoga « au vert », car il est suffisamment lent pour faciliter un état méditatif. Le Green Yoga est constitué de marches silencieuses, de postures, de respirations, d’exercices de concentration, de méditations.Il est parfois dommage de fermer les yeux, surtout lorsque les paysages sont magnifiques. Ce Green Yoga décuple les sens grâce au contact visuel, auditif, olfactif, tactile avec la nature. Il permet de prendre conscience de la chaîne à laquelle nous appartenons : le règne humain, animal, végétal, minéral. Il nous invite à être plus attentif à notre grande maison, la planète terre, et à notre petite maison, notre corps. Les adeptes de l’écologie et d’une vie saine plébiscitent le Green Yoga.

 

Pour conclure 

Le Hatha Yoga est le yoga traditionnel duquel découle tous les autres yogas. Il vous donnera d’excellentes bases dans le respect de votre corps, intégrant le calme du mental. En confiance avec votre professeur (4 années minimum de formation), vous pourrez ensuite, si vous le désirez, explorer d’autres types de yoga complémentaires ou différents. Ne suivez pas les effets de mode, ne recherchez pas la performance, soyez en deçà de vos possibilités et soyez heureux sur votre tapis !